PAVEZIN (Loire) Petite commune dynamique entre Rhône et Gier, au coeur du Pilat.

logo du site
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)
  • PAVEZIN (Loire)

Accueil du site > Pages Annexes > Union des Jeunes

Union des Jeunes

Nouveauté : le blog de l’association de l’UDJ

Suite au changement de bureau, les nouveaux membres souhaitaient moderniser l’association. Nous vous présentons donc notre tout nouveau blog (encore en phase de construction...) :

http://udjstecroixpavezin.blogspot.fr

L’UNION DES JEUNES DE STE CROIX PAVEZIN est une association qui accueille tous les jeunes des deux communes âgés d’au moins 16 ans. Les membres de l’association ont un accès illimité à la salle et à ses installations ( baby foot, billard, jeux vidéo...) et participent à l’organisation et au bon déroulement des manifestations.

Chaque année, l’association organise les bals de Pentecôte sur la commune de Ste Croix et les bals des Crozes sur la commune de Pavezin. L’association est reconnaissante au deux municipalités pour leur soutien et aux habitants pour leur tolérance face au dérangement deux fois par an.

UN PEU D’HISTOIRE SUR L’ORIGINE DE L’UDJ…

Tout commença avec la parution de la loi du 16 Septembre 1871 qui imposait la déclaration des cercles, sociétés et lieux de réunion existant dans les communes afin de percevoir des taxes. « L’union Républicaine de Sainte-Croix » (ancien nom de l’Union des Jeunes) était concernée. Elle était classée en troisième catégorie, c’est-à-dire : cercle dont les cotisations sont inférieures à 3 francs et la valeur locative des locaux inférieure à 2 francs.

Le premier visa de l’Administration Financière date du 18 Février 1896 mais le premier reçu de versement des taxes seulement du 10 Mars 1907, date à laquelle ont été perçues les premières cotisations. Le montant des cotisations à d’abord été fixé à 3 francs la première année puis à 2 francs jusqu’en 1939.

Le nombre d’adhérents qui s’est élevé jusqu’à 58 avant 1914 a ensuite diminué pour se stabiliser à une trentaine jusqu’en 1939, période des dernières cotisations perçues.

Le local était connu sous le nom de « Maison Forest » dans la première cour. Il semble n’y avoir eu que deux présidents du Cercle Républicain. De 1907 à 1914 Monsieur Larderet et de 1914 à 1940 Monsieur Jean Torgues remplacé provisoirement en 1915 et 1916 par Monsieur Claude Dalus, vice-président.

L’occupation allemande et l’interdiction de certaines sociétés en période de guerre mirent fin aux activités de « l’Union Républicaine de Sainte-Croix » mais le local restait et en 1946 beaucoup d’anciens et de nouveaux aussi souhaitèrent continuer une activité associative. Un jeune prêtre nommé en 1943, le Père Hyacynthe Moulin, regroupa les jeunes et les moins jeunes et leur proposa une activité théâtrale. La maison Forest délaissée et non entretenue durant plusieurs années avait besoin de travaux importants pour être remise en état. Tout le monde s’y mit :les jeunes mais aussi beaucoup de bénévoles du village et de la commune. Après les restaurations, une salle de spectacle fut créée au rez-de-chaussée avec une scène, des coulisses… A l’étage furent aménagées salle de réunion, salle de jeux, bibliothèque. Ayant perdu son nom de Cercle Républicain, la nouvelle association se rebaptisa Union des Jeunes.

En janvier 1957, le maire de Ste Croix, Monsieur Claude Larderet demanda au président de l’Union des Jeunes, Monsieur Jean Margerit, la possibilité de construire un lavoir public dans une partie du bâtiment appartenant à l’Union des Jeunes et dénommée « ancienne prison ». Le restant du bâtiment restant à l’usage des jeunes. Autorisation accordée le 20 Janvier 1957. En effet, il y a eu une prison à Ste-Croix… Rien à voir avec une annexe de La Talaudière mais un simple local où pouvait être enfermés quelques heures les poivrots trop bruyants ou agités. Un bienfait n’est jamais perdu et le 20 Juillet 1958, le conseil municipal vote pour l’Union des Jeunes une subvention de 50 000 francs (anciens !) pour l’achat d’un appareil de projection 16 m/m. Les projections eurent lieu régulièrement jusqu’au jour où la commission de sécurité exigeant une cabine de projection aux normes et la mairie refusant de donner l’autorisation de la bâtir, cette activité prit fin.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF